samedi 29 juillet 2017

Valérian et la cité des milles planètes



Quelques jours après avoir vu (pour la première fois...oui j'ai honte) le 5e élèment, me voici devant Valérian et la cité des milles planètes. Bon, il ne me tentait pas des masses au départ et le matraquage de la bande annonce n'a pas vraiment aidé. Puis je me suis vraiment intéressé à l'univers et je me suis dit pourquoi pas. Avant tout chose je tiens à préciser que je ne connais pas du tout la BD mais que j'ai pris tout de même quelques renseignements.

Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d'agents spatio-temporels chargés de maintenir l'ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha - une métropole en constante expansion où des espèces venues de l'univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au cœur d'Alpha, une force obscure qui menace l'existence paisible de la Cité des Mille Planètes.



Alors, commençons par ce qui m'a le plus contrarié : les personnages principaux. J'ai eu énormément de mal avec les acteurs. Pour moi, ils n'incarnent pas du tout leurs personnages, ils leur manquent environ une dizaine d'années de plus. Ici, ils font penser à des ados, des nouvelles recrues qui veulent prouver leur valeur en cherchant les missions les plus périlleuses. Et la romance qui s'invite au milieu rappelle un flirt de collégien qui ne mènera à rien et qui est surtout inintéressant. Le personnage de Valérian est un freluquet lourd à qui le film tente de donner une profondeur sans vraiment y arriver et Laureline est incarné par une actrice qui n'a que deux expressions de visages et une manière d'être qui ne convint pas. Bref, c'est le plus gros raté du film.

Visuellement, c'est impeccable. On sent qu'il y a un travail énorme derrière et que Besson veut le montrer. Il veut peut être trop le montrer d'ailleurs... J'ai beaucoup regretté que les colonies d'Alpha ne soient pas plus utilisées. La cité Alpha m'a beaucoup rappelé la série Babylon 5 (oui je sais c'est une vieille série) et je crois qu'inconsciemment je m'attendais à retrouver un peu la même ambiance. Je sais bien que ce n'est pas la même chose mais je n'ai pas pu m'empêcher d'y penser. Il y avait énormément de possibilités qui auraient pu être mieux exploitées.

Concernant l'histoire, je l'ai trouvé intéressante. Le choix de se centrer sur un peuple permet de bien le développer et amène des arcs intéressants. Le seul problème c'est que dans le même temps d'autres sont laissés à l'abandon et parfois certains personnages en souffrent (coucou Bubble). Mais j'ai passé un bon moment, j'ai eu quand même du plaisir à suivre les aventures des deux agents spatio-temporels.


En résumé, c'est un film qui est visuellement très beau mais qui a un scénario faible, scénario qui dessert les personnages et c'est bien dommage.